Interview de Robert Condin : Forgeron et artiste avant tout !

L’entreprise familiale Condin a été fondée en 1958 par le père et maître-artisan Willi Condin à Tramin, en Italie. Son fils Robert (forgeron et sculpteur diplômé de l’académie) a commencé à composer le travail classique d’un forgeron avec un plus artistique avec la création de meubles et d’illuminations créées à partir de nombreux matériaux différents.

Nous devons partir du concept de base que l’art et le travail du forgeron sont deux choses complètement différentes. L’idée a germé, car de plus en plus de clients – particuliers, entreprises et municipalités – nous ont demandé de concrétiser leurs idées et leurs projets, de manière constructive et créative, ce qui nous a permis de donner une touche créative à notre travail. La plus haute expression de la créativité artistique est quand je suis capable de transformer mes idées en sculpture.

Votre entreprise a plus de 40 ans. Comment la façon de travailler et les attentes des clients a-t-elle changé ?

J’ai commencé ma carrière professionnelle en tant que métallurgiste.. une étape sur mon chemin qui m’a permis de découvrir l’élément du feu. Dans les années 80, les clients ont commencé à me mettre au défi avec des projets de plus en plus difficiles et c’est ainsi que j’ai progressivement transformé l’entreprise en une forge artistique. Ce choix a été lucratif jusque dans les années 90, puis avec le début d’une nouvelle philosophie architecturale qui a donné de moins en moins d’espace à l’artisanat artistique, la situation a changé. Heureusement, notre forme d’art était encore appréciée par l’architecture sacrée et par le département des beaux-arts. J’ai décidé de déplacer la plupart de mon personnel vers des projets importants comme ceux liés à l’aéroport de Munich, la construction de stations de métro et de vignobles locaux, en passant de la forge à l’artisanat plus technique.

 

Y a-t-il beaucoup de demandes pour des projets artistiques? Qui sont vos clients et où sont-ils situés?

Aujourd’hui notre société travaille principalement dans le secteur métallurgique. Avec deux assistants, je gère la partie artistique. Nous travaillons pour des clients nationaux et internationaux, des particuliers et des institutions publiques.

 

Qu’est-ce qui rend la forge Condin unique?

L’attention aux détails et la précision avec laquelle nous assemblons nos œuvres. Le combat continu entre dimension et proportion est notre caractéristique la plus reconnaissable, qui permet de nous identifier.

 

Votre entreprise emploie beaucoup de jeunes, comment les motivez-vous?

Bien entendu, notre entreprise n’est pas assez grande pour pouvoir motiver les jeunes avec des salaires énormes. Cependant, nous pouvons leur donner l’opportunité de participer à des projets très intéressants et uniques, dont ils peuvent être très fiers. L’année dernière, un client privé nous a demandé de reproduire la sculpture « Belvedere Torsoe » d’Apollonio en taille réelle, une tâche très complexe qui vous permet de vous développer professionnellement et personnellement.

 

Il y a un an, vous et votre équipe nous avez ouvert les portes de votre forge et laissez prendre des photos de vous en travaillant. Quel effet ressentiez-vous à ce moment ?

C’était une situation très étrange. C’était bizarre de travailler et de suivre les instructions d’un photographe, mais il gardait un bon rythme. Nous étions fiers et heureux de pouvoir raconter notre histoire et nos efforts quotidiens à d’autres clients de Würth MODYF.

 

Vous portez des chaussures et des vêtements Würth MODYF depuis des années. Quels sont selon vous les caractéristiques les plus importantes en matière de vêtements de travail?

Les vêtements de travail Würth MODYF sont très confortables. Nous avons un travail très difficile et quand nous portons des bons vêtements de ferronnier et chaussures, notre travail devient plus facile. Grâce au partenariat entre MODYF et Würth, nous pouvons acheter les équipements de sécurité et les vêtements du même groupe, améliorant ainsi notre processus d’achat

artisan forgeron modyf

Le chef d’oeuvre de Robert Condin

 

 

Partager

Vous aimez cet article ? Notez-le ! 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles

Sur la même thématique

Masque barrière en train de sécher après lavage

Comment nettoyer son masque ?

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments