Adopter les bons gestes et postures au travail

Date de publication : 16/05/2024

-

Dernière modification : 25/06/2024

Les gestes et postures adaptés sont essentiels pour prévenir les troubles musculosquelettiques dans tous les secteurs. Les métiers physiques nécessitent une manipulation correcte des charges et des outils, tandis que les postes sédentaires exposent à des risques de douleurs dorsales et cervicales. Adopter un équipement approprié et offrir des formations régulières sont essentiels pour réduire ces risques, impactant directement la productivité et l’absentéisme en entreprise.

Les gestes et postures au travail : un enjeu de sécurité et de compétitivité

L’importance des gestes et des postures au travail est un sujet crucial qui concerne tous les secteurs d’activité. En effet, chaque métier expose à des contraintes physiques spécifiques. Vous êtes chef d’entreprise, travailleur indépendant ou salarié ? Découvrez les bonnes pratiques à adopter pour préserver votre santé ou celle de vos collaborateurs.

Des postures et des gestes différents selon les métiers

La diversité des postures et des gestes professionnels est grande et varie significativement en fonction du secteur d’activité. Les secteurs du BTP, de l’industrie et de l’agriculture intègrent de nombreux métiers manuels. Les travailleurs sont souvent amenés à manipuler des outils encombrants, à porter des charges lourdes, à répéter des mouvements contraignants, ou à adopter des postures qui sollicitent intensément le dos et les articulations. Ces activités peuvent entraîner des torsions dorsales, demander de lever régulièrement les bras au-dessus des épaules, ou exiger des efforts asymétriques qui mettent l’ensemble de l’appareil locomoteur à rude épreuve.

Würth Modyf projet

Les métiers sédentaires ou ceux impliquant de longues périodes assises comme les postes de travail sur écran, la conduite de camions ou de transports en commun, exposent les employés à des risques différents mais tout aussi préjudiciables. Les longues heures assises devant un écran ou au volant peuvent aboutir en cas de postures inappropriées à des douleurs cervicales, lombaires et à d’autres troubles musculosquelettiques.

Les conséquences de gestes et de postures inappropriés

L’adoption de mauvais gestes et postures peut avoir des conséquences sérieuses sur la santé des employés.

Les troubles les plus fréquemment observés incluent les dorsalgies, les entorses et les foulures, qui sont des causes courantes d’accidents du travail. Or les coûts d’un accident de travail pour l’employeur sont considérables, avec des conséquences financières directes et indirectes et une désorganisation possible de l’entreprise.

Sur le long terme, de mauvais gestes et postures peuvent également provoquer l’apparition de troubles musculosquelettiques (TMS) tels que les tendinopathies, les tendinites, les compressions nerveuses (comme celle du nerf sciatique) ou les hygromas. Ces affections périarticulaires peuvent être reconnues comme maladies professionnelles.

Accidents du travail et maladies professionnelles se traduisent par des arrêts de travail avec un impact direct sur l’absentéisme et le fonctionnement de l’entreprise. Les frais médicaux et les indemnités journalières sont supportés à la fois par l’entreprise et par l’ensemble de la société avec l’intervention de l’Assurance maladie.

Adopter les bonnes postures dans les métiers sédentaires

Les salariés qui exercent des métiers sédentaires doivent également prêter attention à leurs gestes et à leurs postures. Les tendinites, les douleurs cervicales, les dorsalgies et les lombalgies sont en effet les conséquences directes de postures inadaptées pour un travail sur écran.

Un bureau adapté et un siège ergonomique sont fortement recommandés, mais ne suffisent pas à prévenir l’ensemble des troubles musculosquelettiques. La bonne posture consiste à s’asseoir en calant bien le dos au fond du siège, et à positionner l’écran à hauteur des yeux pour éviter les tensions cervicales. Les bras et les avant-bras doivent quant à eux former un angle de 90° à 135°, tandis que les mains doivent idéalement se trouver dans le prolongement des avant-bras. Les cuisses et les mollets forment un angle d’environ 90°, et les pieds reposent à plat sur le sol ou sur un repose-pieds. Ces ajustements contribuent à minimiser la pression sur la colonne vertébrale et à prévenir l’apparition de troubles musculosquelettiques.

Deux juenes hommes travailent côte à côte dans un openspace à leur bureau, devant leurs ordinateurs protables

La conduite prolongée chez les chauffeurs routiers se traduit par des dorsalgies, des cervicalgies, des cruralgies, des sciatiques par hernie discale et des douleurs articulaires aux épaules, genoux et chevilles. Un mauvais réglage du siège ou du positionnement des commandes, du volant ou des pédales peut favoriser une posture contraignante et aggraver la survenue de troubles musculosquelettiques.

Une indispensable sensibilisation sur les postures au travail

Proposer les bons équipements ne suffit pas. Des formations régulières aux gestes et postures constituent également un outil préventif efficace. Ces sessions éduquent les employés sur les risques associés à leurs activités spécifiques et sur les techniques pour les minimiser. Vous pouvez vous rapprocher de la médecine du travail pour trouver des organismes qui organisent de tels ateliers de sensibilisation

Comprendre et implémenter les bonnes pratiques en matière de gestes et de postures est en effet fondamental pour garantir la santé et la sécurité des salariés, tout en optimisant la performance et la compétitivité de l’entreprise. Les chefs d’entreprise doivent être proactifs dans la mise en place de ces mesures préventives, en collaboration étroite avec les professionnels de santé au travail pour adapter les recommandations aux spécificités de chaque métier.

A propos de Würth MODYF

Spécialiste des vêtements de travail et des chaussures de sécurité, les auteurs du blog Würth MODYF s’appuient sur l’expertise de toute une équipe d’expert dans leur domaine pour vous apporter des réponses concrètes à toutes vos interrogations.

Partager

Vous aimez cet article ? Notez-le ! 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles