Validité et durée de vie d’un casque de chantier

Un casque de chantier a une durée de vie allant de 36 à 60 mois selon les modèles. Différents éléments peuvent réduire sa durée de vie, notamment les chocs, une exposition prolongée au soleil ou encore un mauvais entretien.

Quand remplacer son casque de protection ?

Un casque de chantier a une durée de vie comprise entre 36 et 60 mois. Cette différence s’explique par la composition du casque : Un casque en polyéthylène ou polypropylène est moins résistant (environ 36 mois) qu’un casque de sécurité composé en ABS (Acrylo Butadiène Styrène) qui peut durer environ 48 mois. La composition du casque est généralement indiquée sur celui-ci.  

Quand remplacer votre casque de chantier ? 

Il faut savoir que les fabricants de casque ont l’obligation de préciser la période limite d’utilisation des casques produits conformément à la norme EN 397 (NF 026). De ce fait, il est important de noter la date de la première utilisation sur le casque afin de savoir à quelle date le casque sera considéré comme « périmé ». Cette période limite d’utilisation est indiquée en année et trimestre. Vous pouvez retrouver ces informations directement sur le casque de chantier ou au sein de la notice qui vous a été fournie avec.

Cette notice contient également d’autres renseignements tels que le matériau de composition, le nom du fabricant, la date de fabrication, la certification, le poids, ou encore la taille. Cependant, cette durée peut être raccourcie si le casque de sécurité a subi un choc important. Il sera alors nécessaire de le changer afin de garantir une protection efficace à son utilisateur. Le confort du casque est un élément important. En effet, beaucoup d’études ont constaté que le confort est un critère favorisant le port d’un EPI, permettant donc de réduire le risque d’accident de travail. Ainsi, pour un casque de chantier, il est important d’essayer le produit en magasin, notamment pour déterminer le confort de la coiffe par exemple.

Du fait de son utilisation quasi-quotidienne, un casque de chantier peut subir de nombreux chocs. En plus des chocs et des frottements, d’autres facteurs peuvent accélérer l’obsolescence d’un casque de protection. C’est par exemple le cas d’une exposition prolongée aux rayons ultra-violets, de mauvaises conditions de stockage, d’un mauvais entretien, d’une exposition aux produits chimiques, de températures extrêmes mais aussi d’autres facteurs. Pour certains casques comportant une visière, le mauvais état de celle-ci peut également être un motif de remplacement, notamment si le risque d’éclaboussure de produit chimique existe (comme dans l’industrie chimique par exemple). La visière est également très utile lors des travaux susceptibles de produire des projections d’éclats. 

Professionnel des travaux portant un casque de chantier

Qui doit fournir le casque de chantier ? 

Le casque, au même titre que les gants par exemple, est un équipement de protection individuel ce qui signifie que votre employeur peut vous obliger à le porter, notamment car votre environnement de travail présente une multitude de risques comme les chutes d’objets par exemple. A ce titre, il incombe à votre employeur de vous fournir cet équipement gratuitement, mais aussi de l’entretenir et de le remplacer quand nécessaire.

Le code du travail le précise d’ailleurs à l’article R. 4323-95 : l’employeur doit fournir gratuitement les EPI et les vêtements de travail. L’employeur assure leur bon fonctionnement et leur maintien dans un état hygiénique satisfaisant par les entretiens, réparations et remplacements nécessaires. La fourniture des EPI est un sujet important : L’acceptation de ces derniers par les employés affecte plus ou moins favorablement le nombre d’accidents de travail. Ainsi, il n’est pas nécessaire de rechercher le meilleur prix et de faire réaliser une multitude de devis pour faire de petites économies. La meilleure solution reste le choix d’un équipement adapté en concertation avec les futurs utilisateurs lors de ce choix. Une implication du personnel en amont du processus de fourniture d’EPI permet une meilleure acceptation et donc un plus fort taux d’utilisation permettant de réduire les risques d’accidents de travail.

Notre conseil : Il est préférable de choisir un casque de protection de couleur blanche pour renvoyer les rayons du soleil et réduire ainsi la chaleur interne. A noter que la couleur des casques est souvent associée à un métier ou à une profession en particulier (par exemple : casque bleu pour un électricien).

 

Nos vêtements de travail et chaussures de sécurité

 

Que signifie la couleur des casques sur un chantier?

La couleur des casques sur un chantier indique généralement le métier de son utilisateur, ou sa spécialisation. Aucun document formel n’existe pour indiquer cela, c’est une pratique qui est courante au sein des entreprises du BTP.

Consultez notre article à ce sujet pour plus de précisions sur les codes couleurs des casques.

Quand changer son casque de chantier ?

La durée de vie du casque de chantier est indiqué sur celui-ci. Il est donc important de noter la date de première utilisation pour savoir quand le remplacer. Attention, les casques doivent respecter les consignes de stockage, sans quoi ils peuvent s’user prématurément.

Qui doit fournir les casques de chantier ?

Le casque, au même titre que les gants par exemple, est un équipement de protection individuel ce qui signifie que votre employeur peut vous obliger à le porter, notamment car votre environnement de travail présente une multitude de risques comme les chutes d’objets par exemple. A ce titre, il incombe à votre employeur de vous fournir cet équipement gratuitement, mais aussi de l’entretenir et de le remplacer quand nécessaire.

Quelles est la durée de vie d’un casque ?

Un casque de chantier a une durée de vie comprise entre 36 et 60 mois. Cette différence s’explique par la composition du casque : Un casque en polyéthylène ou polypropylène est moins résistant (environ 36 mois) qu’un casque de sécurité composé en ABS (Acrylo Butadiène Styrène) qui peut durer environ 48 mois. La composition du casque est généralement indiquée sur celui-ci.

Quelles sont les erreurs à éviter avec les casques de chantier ?

Quelques erreurs sont à éviter lorsque vous possédez un casque de chantier:

  • Il ne doit pas être stocké au soleil.
  • Lors d’un choc sur le casque, remplacer rapidement ce dernier.
  • Privilégiez des casques de couleur blanche pour renvoyer les rayons du soleil.

Partager

Vous aimez cet article ? Notez-le ! 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments