image

La norme EN 407

La norme EN 407 spécifie les méthodes d’essai, les niveaux de performance à la résistance thermique, le marquage obligatoire de certaines informations et les exigences générales de conception des gants de protection. Les gants de protection normés EN 407 sont utilisés contre les risques thermiques, à savoir, la chaleur et/ou le feu. Elle concerne les risques thermiques se présentant sous la forme de feu, de chaleur de contact, de projections de métaux en fusion, de chaleur convective et de chaleur radiante. En revanche, elle ne concerne pas les gants de protection utilisés face à des risques thermiques spécifiques comme la lutte contre l’incendie ou les travaux de soudage. Elle est complémentaire de la norme EN 420 et de la norme EN 374.

Détails sur la réglementation EN-407

Pour être obtenir la norme EN 407, les gants de protection thermique doivent présenter une thermorésistance élevée, une transmission de la chaleur réduite (chaleurs rayonnantes, de contact et de convection) ainsi qu’un niveau réduit d’inflammabilité et de propagation de la flamme. Les différents tests effectués sur les gants de protection thermique conformément à la norme EN 407 permettent de définir le niveau de performance du gant de protection face à un risque thermique spécifique. Ainsi, les gants de protection thermiques sont testés selon différentes méthodes d’essais telles que définit par la norme EN 407. On retrouve ainsi les tests suivants en fonction desquels on attribue un niveau de performance à l’échantillon de gant testé et qui correspond aux résultats de chaque test :

Test de résistance à l’inflammabilité :
Le gant est exposé à une flamme nue. Après 15 secondes d’exposition la flamme est retirée. La durée nécessaire pour que le gant cesse de brûler (postcombustion) ou de se consumer (incandescence résiduelle) est mesurée. Elle déterminera le niveau de performance du gant. Un gant ayant un niveau de performance inférieur à 3 ne doit pas être porté lorsqu’un risque de contact avec une flamme nue existe.
(Niveau de performance maximal 4 = durée de postcombustion de 2 secondes ; durée d’incandescence résiduelle de 5 secondes)

Résistance à la chaleur de contact : Ce test consiste à mesurer la température (devant être comprise entre 100 et 500°C) et à laquelle la température intérieure du gant n’augmente pas de plus de 10° pendant les 15 premières secondes. Le niveau de performance maximale pouvant être atteint est le niveau 4. Il correspond à une résistance à la chaleur de contact d’une température maximale de plus de 500°C.

Test de résistance à la chaleur convective : Consiste en une mesure du temps pendant lequel le gant retarde le transfert de la chaleur d’une flamme nue vers l’intérieurs du gant, de plus de 24°C.

Test de résistance à la chaleur rayonnante : Mesure du temps nécessaire au gant testé pour atteindre une température maximale à l’intérieur. Le gant est réchauffé part exposition à un rayonnement thermique.

Test de résistance à de petites projections de métal en fusion : Ce test consiste à mesurer la quantité de petites billes de métal en fusion nécessaire pour augmenter la température du gant testé jusqu’à une certaine température donnée. Le niveau de performance maximal est obtenu lorsque plus de 35 gouttes sont nécessaires pour observer une augmentation de la température à l’intérieur du gant testé.

Test de résistance à de grosses projections de métal en fusion : Ce test consiste à indiquer le poids de métal en fusion nécessaire pour détériorer la peau. Pour réaliser ce test, une peau artificielle en PVC est placée à l’intérieur du gant. Le niveau de performance maximal est atteint à partir de 200g de métal en fusion.

Les métiers et environnements concernés

Dans de nombreux métiers, les gants de protection sont indispensables pour la protection des mains. Qu’il soit en cuir ou encore en nitrile, le gant de protection sélectionné doit vous apporter un maximum de dextérité et être à la bonne taille pour vous assurer le meilleur confort d’utilisation mais également la meilleure protection. Dans certains métiers, le gant de protection doit être accompagné de manchettes de protection pour assurer une protection complète. Contre le froid, la chaleur, les produits chimiques ou encore les risques de coupures, de nombreuses normes vous permettent de choisir des paires de gants adaptés aux risques que vous rencontrez.

Assurez-vous de choisir des gants normés EN 407 en vérifiant la présence de ce pictogramme sur le produit : 

Protection de mains contre la chaleur

ajax