image

La norme de protection FFP1

A la recherche d'un masque de protection ?

A la recherche de masques de protection ? Découvrez nos masques de protection respiratoire fabriqués dans le respect des normes en vigueur. Ces masques ont été conçus pour lutter contre la transmission de microbes. Ils vous garantissent une efficacité de filtration supérieure à 90%.

Lors de vos travaux, différentes tâches peuvent provoquer des émanations de poussières. Si ces poussières ne sont pas toxiques, les masques de type FPP1 pourront vous protéger de façon efficace contre les poussières et les particules fines. 

Les masques de protection FFP1

Les masques de protection FFP (Filtering Facepiece Particles) doivent respecter les critères d’exigence définies par la norme EN 149 relatifs aux appareils de protection respiratoire. Ces masques prennent généralement la forme de demi-masques, et recouvrent donc uniquement la bouche et le nez. Maintenus par un élastique qui passe à l’arrière de la tête de l’utilisateur, ce dernier peut également être muni d’une baguette métallique pour ajuster et améliorer le maintien du masque (à l'instar des masques chirurgicaux). Les masques de protection FFP1 peuvent être ou non munis d’une valve (ou soupape), permettant de faciliter la respiration mais aussi d’évacuer la chaleur et l’humidité à l’extérieur du masque pour vous assurer un meilleur confort lors de son utilisation.

La norme 149 définie trois niveaux de protection pour les masques de protection de type FFP. Ainsi, le premier niveau de protection correspond aux masques FFP1. Le second correspond donc aux masques de types FFP2 et le troisième niveau de protection concerne les masques FFP3. Ces masques ne sont pas utilisables dans les mêmes situations. En effet, leurs capacités filtrantes sont différentes. Ainsi on utilisera le masque de type FPP1 dans des situations bien précises.

En effet, les masques FFP1 s’utilisent uniquement contre les poussières et les particules fines non toxiques. Ils sont jetables, comme les masques FFP2 et FFP3, mais peuvent être réutilisables. Cette information est consultable directement sur le masque. En effet, le code R ou NR doit être indiqué afin de connaitre la capacité de réutilisation ou non du masque.

Pour rappel, les masques FFP2 et FFP3 s’utilisent quant à eux contre les poussières, les particules mais également les maladies, virus, champignons ou encore contre le plomb, le pollen et l’amiante pour ce qui concerne les masques de type FFP3.

Les métiers concernés par la règlementation FFP1

Dans de nombreuses professions la présence d’un risque respiratoire peut exister. Il n’existe pas listes exhaustives de métiers pour lesquels tel ou tel type de masque FFP est recommandé. En effet, il est préconisé de choisir son masque en fonction du risque présent dans votre environnement de travail. 

De nombreux professionnels du bâtiment et des travaux publics sont exposés à des risques respiratoires, notamment lors de travaux de gros œuvre qui produisent des émanations de poussières et de particules fines. L’utilisation de certains produits et/ou gaz aérosols peuvent également conduire au port d’un masque adapté. Ainsi, il est souvent recommandé aux professionnels du BTP de porter des masques de type FFP1. Néanmoins, dans certains cas des masques FFP2 ou FFP3 peuvent être requis. Il s’agit donc de bien analyser les risques de votre environnement de travail avant de démarrer les travaux et donc de vous exposer à des poussières et particules fines potentiellement à risques pour votre santé. Le caractère obligatoire d'un appareil de protection respiratoire est indiqué par ce panneau : 

Masque avec filtre pour pro


Questions fréquentes autour des masques FFP1 :

A-t-on besoin d’un masque FFP1 pour lutter contre le COVID-19 ?

Le masque FFP1 n’est pas le seul masque de protection respiratoire capable de filtrer les microbes et bactéries. Récemment, la norme AFNOR SPEC S76-001:2020 a été créé pour permettre au plus grand nombre de s’équiper en masque de protection, notamment contre le COVID-19. Néanmoins, les masques FFP2 et FFP3 vous protègent efficacement eux aussi.

 

A quoi sert le masque de protection ?

Le masque de protection, qu’il soit FFP1 ou autre, a comme objectif de filtrer et donc de bloquer les intrusions d’aérosols sous différentes formes. Dans beaucoup de pays dans le monde, le masque de protection est respiratoire est une habitude culturelle et permet de lutter à la fois contre la pollution mais aussi contre la transmission de microbes.

 

Comment utiliser un masque de protection ?

Le masque doit s’ajuster parfaitement sur le visage, notamment à l’aide de la barrette métallique disposée sur le nez. Il doit être posé après que le porteur se soit lavé les mains. Ce dernier ne doit jamais toucher l’avant du masque durant son utilisation. Une fois enlevé, le masque ne doit pas être remis s’il a été en contact avec des surfaces potentiellement porteuse de microbes.

 

A quelle norme répond les masques FFP1, 2 et 3 ?

Les masques FFP doivent répondre aux exigences de la norme EN 149. Celle-ci spécifie les exigences générales des appareils de protection respiratoire. Elle décrit notamment les tests pratiqués ainsi que certaines autres exigences comme l’emballage, les matériaux à utiliser, les méthodes de test de performance ainsi que les quotas de fuite et de pénétration du matériau filtrant.

ajax